Dossier

Traitements de rechute des lymphomes T périphériques

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : M. Cheminant, G. Damaj

  • Le traitement des lymphomes T périphériques en rechute ou réfractaires est difficile. Le choix thérapeutique dépend de la possibilité de réaliser une intensification thérapeutique par autogreffe ou allogreffe. Le caractère chimio-sensible de la pathologie est donc particulièrement important et conditionne le pronostic. En l'absence de chimio-sensibilité et de possibilité de greffe, la prise en charge est généralement palliative, mais peut néanmoins s'appuyer sur des thérapies ciblées en cours de développement.
Liens d'interêts

M. Cheminant déclare avoir des liens d’intérêts avec Innate Pharma, Janssen et Servier (fonds de recherche).

G. Damaj déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Morgane CHEMINANT

Médecin, Hématologie, Hôpital Necker, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphome T
Mots-clés