Cas clinique

Adénomyoépithéliome malin : une découverte inattendue d'un syndrome de Lynch

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : N. Joyon, S. Cotteret, O. Caron, M. Lacroix-Triki

Nous rapportons le cas d'un adénomyoépithéliome malin chez une femme de 46 ans aux nombreux antécédents familiaux de cancer. Cette patiente se présente avec une tuméfaction douloureuse du sein droit. Une mammographie et une échographie mammaire révèlent une masse de 18 mm suspecte de malignité (BI-RADS ACR4). Une tumorectomie est réalisée. Au microscope, la tumeur est composée de structures glandulaires bordées par une double assise, épithéliale et myoépithéliale (figure 1). Les cellules épithéliales, luminales, ne comportent pas d'atypie cytonucléaire. Les cellules myoépithéliales, très nombreuses, sont épithélioïdes avec un cytoplasme éosinophile abondant et des noyaux atypiques. ( ... )

Liens d'interêts

N. Joyon, S. Cotteret, O. Caron et M. Lacroix-Triki déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Natacha JOYON

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Gustave-Roussy Cancer Campus, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Sophie COTTERET

Pharmacien, Gustave-Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Olivier CARON

Médecin, Oncologie, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Magali LACROIX-TRIKI

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Gustave-Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Onco-théranostic,
Oncologie générale