Dossier

Immunothérapie antitumorale péri­opératoire dans le CBNPC de stade I à III : état des lieux et perspectives

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : E. Giroux Leprieur

  • Plusieurs essais de phase II, souvent non randomisés et de petits effectifs, ont rapporté des résultats sur l'immunothérapie préopératoire dans le CBNPC de stade précoce, seule ou en association avec la chimiothérapie.
  • Le taux de réponse histologique majeure (10 % ou moins de cellules tumorales viables) est variable avec l'immunothérapie seule, entre 15 et 45 % ; elle est nettement supérieure avec l'immunothérapie + chimiothérapie (60 à 80 %).
  • L'immunothérapie néoadjuvante ne présente pas de signal de toxicité immune inattendue et ne retarde pas la chirurgie.
  • L'association entre réponse histologique et réponse radiologique et l'utilité de biomarqueurs prédictifs restent à valider avec l'immunothérapie néoadjuvante.
  • Des essais de phase III testant l'association immunothérapie + chimiothérapie en néoadjuvant sont en cours.
  • Les essais cliniques d'immunothérapie adjuvante sont toujours en cours.
Liens d'interêts

E. Giroux Leprieur déclare avoir des liens d’intérêts avec AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, BMS, MSD, Novartis et Roche.

centre(s) d’intérêt
Oncologie thoracique,
Pneumologie
Mots-clés