Dossier

Conséquences des retards de la prise en charge chirurgicale des cancers urologiques pendant la pandémie de Covid-19

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : U. Pinar, C. Dariane

Les services de santé en France ont été amenés à modifier totalement leur organisation à cause de la pandémie de Covid-19, notamment lors du premier confinement. L'activité chirurgicale en onco-urologie a ainsi été touchée : de nombreuses interventions ont été décalées, voire annulées. Les conséquences sur le pronostic oncologique des patients qui ont vu leur chirurgie repoussée sont encore inconnues, en raison du faible recul dont nous disposons. De nombreuses données de la littérature permettent cependant d'estimer les conséquences de ces retards sur le plan oncologique. Le pronostic oncologique est notamment moins bon lorsqu'on retarde le traitement des cancers du rein localement avancés, des tumeurs de la vessie infiltrant le muscle et des tumeurs des voies excrétrices. Une prise en charge personnalisée et adaptée au risque est nécessaire afin de proposer aux patients le meilleur délai dans cette période épidémique.

Liens d'interêts

U. Pinar et C. Dariane déclarent ne pas avoir deliens d’intérêts en relation aveccetarticle.

auteur
Dr Ugo PINAR

Médecin
Urologie
Hôpitaux universitaires Pitié-Salpêtrière-Charles-Foix, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie urologie,
Urologie,
Infectiologie
Mots-clés