Dossier

Anticorps anti-HLA et non anti-HLA dans le rejet humoral des greffes d’organes
(Club de la transplantation - 31 janvier-1er février 2013)

Mis en ligne le 08/04/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 960,01 Ko)
» Grâce aux tests récents d’identification d’anticorps anti-HLA de type single antigen, l’implication des alloanticorps anti-HLA est de mieux en mieux décrite. Cependant, la reproductibilité de ces tests est limitée, ce qui empêche de les utiliser sur un mode quantitatif, pour estimer la quantité d’anticorps présente, la corréler à un effet pathogène et définir des seuils de positivité (antigènes à interdire) comparables entre les centres. De plus, des travaux de plus en plus nombreux montrent l’implication significative d’un nombre croissant d’antigènes allogéniques non-HLA dans le processus de rejet et, plus récemment, la participation d’autoantigènes. La réponse humorale anti-donneur a donc encore beaucoup à nous apprendre.
auteur
Pr Jean-Luc TAUPIN

Pharmacien
Hôpital Saint-Louis, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Transplantation
Mots-clés