Dossier

Gestion de l'immunosuppression chez les patients transplantés cardiaques atteints de Covid-19 : les recommandations

Mis en ligne le 30/06/2021

Auteurs : E. Epailly

La nécessité d'une adaptation du traitement immunosuppresseur est une question cruciale chez les patients ayant eu une transplantation cardiaque compte tenu de leur surmortalité en cas de Covid-19. La Société francophone de transplantation (SFT) a très vite émis des recommandations sous la forme d'avis d'experts. Ces recommandations ont été déclinées selon la gravité de la maladie : une baisse des molécules antiprolifératives pour les patients ambulatoires, un arrêt des molécules antiprolifératives et une baisse des taux résiduels cibles des anticalcineurines en cas de patients hospitalisés sans signes de gravité, et enfin un arrêt des anticalcineurines dans les cas graves. Le maintien des corticoïdes quel que soit le stade de gravité, bien que discuté, est assez consensuel. Depuis 1 an, les expériences rapportées dans la littérature ne permettent pas de remettre en question ces recommandations, mais soulignent la nécessité d'études évaluant ces stratégies d'adaptation immunosuppressive chez les patients transplantés cardiaques atteints du virus SARS-CoV-2.

Liens d'interêts

E.Epailly déclare ne pas avoir de liens d’intérêts enrelation avec cet article.

auteur
Dr Éric EPAILLY

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
CHU, Strasbourg
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Transplantation
thématique(s)
COVID-19,
Cœur
Mots-clés