Entretien / Interview

L'histoire des Treg et de la tolérance

Mis en ligne le 31/12/2020

Auteurs : Professeur Guy Gorochov. Interviewé par le professeur Yvon Calmus

  • Pouvez-vous nous résumer l'histoire des lymphocytes T régulateurs ?
  • Pr Guy Gorochov - Pendant mes études de médecine, on parlait de cellulesT suppressives(Ts). Ils'agissait de cellulesCD8+, mais ce phénotype correspondait surtout à une sous-classe de cellulesT effectrices bien défi nies, les cellulesT cytotoxiques, et il existait donc autour des TsCD8+ un grand flou lié au manque de définition phénotypique et fonctionnelle précise. En revanche, la réponseimmune effectrice étaitbien établie, avec les anticorps, dont la structure était connue et qui étaient cristallisés, les cellulesTCD4+ et CD8+ effectrices, etdes médicaments antagonistes sur cette réponseT,comme la ciclosporine, un “poison” des lymphocytes T. Leconcept de “suppression” avait donc bien été mis en évidence, mais on n'avait pas mis le doigt sur un sous-type précis de cellules, et il n'existait pas de bases cellulaires etmoléculaires à la tolérance. La première partie de ma carrière a donc ignoré les cellules suppressives.
auteurs
Pr Guy GOROCHOV

Médecin, Immunologie et immunopathologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Yvon CALMUS

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Transplantation