Dossier

Indications de la transplantation hépatique

Mis en ligne le 25/01/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 210,98 Ko)
Les indications de la transplantation hépatique sont de deux ordres : des indications liées à des “critères communs de gravité”, pris en compte par le score MELD (Model for End-stage Liver Disease), et donc par le score Foie de l’Agence de biomédecine, et des indications non prises en compte par le score MELD, reposant sur des critères spécifiques de gravité. Le score MELD permet de classer correctement la majorité des patients porteurs d’une cirrhose ou d’une maladie cholestatique, mais certains patients appartenant à ces catégories sont mal classés : il s’agit en particulier de patients porteurs d’une encéphalopathie chronique, d’une ascite réfractaire ou d’un hydrothorax, d’un syndrome hépato-rénal, d’un syndrome hépato-pulmonaire, d’une hypertension porto-pulmonaire. Dans ces cas, l’accès à la TH repose sur l’avis d’experts. Le score Foie permet également de classer les patients atteints de carcinome hépatocellulaire. D’autres indications, minoritaires, ne peuvent reposer que sur l’avis d’experts : c’est le cas en particulier des maladies métaboliques, du syndrome de Budd-Chiari chronique, de la neuropathie amyloïde, de la polykystose hépatique, de la maladie de Rendu-Osler et des cancers rares : cholangiocarcinome péri-hilaire, tumeurs neuro-endocrines.
centre(s) d’intérêt
Transplantation
Mots-clés