Cas clinique

Une tache centrale au fond d'oeil

Mis en ligne le 04/10/2017

Auteurs : O. Xerri, M. Robert, D. Brémond-Gignac

Lire l'article complet (pdf / 2,45 Mo)

Un jeune garçon, âgé de 4 ans, est adressé dans le service pour une “tache maculaire” bilatérale découverte à la suite d'un examen de contrôle. Il n'a pas d'antécédents médicaux personnels.

À l'examen, l'acuité visuelle (AV) est de 10/10 R2 à droite et à gauche. Les segments antérieurs sont calmes, les cristallins sont clairs. Au fond d'oeil, on retrouve une tache jaune maculaire bilatérale (figures 1a et 1b) .

Une rétinographie en autofluorescence et une OCT-SD (Optical Coherence Tomography Spectral Domain) sont réalisées (figures 2a, 2b, 3a et 3b) . La rétinographie retrouve une hyperautofluorescence au niveau des lésions jaunâtres. En OCT-SD, ces lésions ont un aspect de matériel, avec un soulèvement et un allongement des articles externes, et une zone hyporéflective à type de “pseudo-DSR” (décollement séreux rétinien) entre les articles externes des photorécepteurs et l'épithélium pigmentaire.

L'association chez un enfant de lésions maculaires bilatérales jaunâtres avec un aspect d'“oeuf sur le plat”, d'une hyperautofluorescence de ces lésions et de matériel en OCT-SD fait évoquer le diagnostic de maladie de Best.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Olivia XERRI

Médecin, Ophtalmologie, CHU Necker-Enfants malades, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Dominique BRÉMOND-GIGNAC

Médecin, Ophtalmologie, Hôpital Necker-Enfants malades, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Matthieu ROBERT

Médecin, Ophtalmologie, CHU Necker-Enfants malades, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie,
Pédiatrie
thématique(s)
Ophtalmologie pédiatrique
Mots-clés