Dossier

Actualités dans les cancers du poumon avec réarrangement ALK et ROS1

Mis en ligne le 31/05/2020

Auteurs : M. Duruisseaux

  • Les inhibiteurs de l'activité tyrosine kinase d'ALK (iALK) ou de ROS1 (iROS1) sont la base du traitement des cancers du poumon avec réarrangement ALK ou ROS1.
  • Les iALK de 2e génération alectinib et brigatinib ont démontré leur nette supériorité sur le crizotinib en 1re ligne de traitement. Ils sont désormais le standard de traitement dans cette indication.
  • Le traitement à la résistance aux iALK de 2e génération utilisés en 1re ligne n'est pas codifié. Le lorlatinib, iALK de 3e génération, pourrait représenter une option de choix dans cette situation.
  • Le crizotinib reste le standard en 1re ligne des cancers du poumon avec réarrangement ROS1. Les iROS1 lorlatinib et entrectinib ne sont pas plus efficaces dans cette situation. Le lorlatinib a une efficacité au moins identique à la chimiothérapie après échec du crizotinib, dessinant une séquence d'iROS1 crizotinib-lorlatinib sans chimiothérapie.
Liens d'interêts

M. Duruisseaux déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, BMS, MSD, AstraZeneca, AbbVie, Takeda, Boehringer Ingelheim, Pfizer (rémunérations personnelles dans le cadre d’activités de conseil/board d’experts) ainsi que Nanostring, Blueprint, Takeda et AstraZeneca (soutien financier pour des projets institutionnels)

auteur
Dr Michaël DURUISSEAUX
Dr Michaël DURUISSEAUX

Médecin
Pneumologie
Hôpital Louis-Pradel, hospices civils de Lyon, Bron
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie thoracique
Mots-clés