Dossier

Alternatives à la transplantation hépatique dans le traitement du carcinome hépatocellulaire

Mis en ligne le 14/05/2018

Mis à jour le 24/05/2018

Auteurs : A. Pascale, L. Fartoux, O. Rosmorduc

Le pronostic du carcinome hépatocellulaire (CHC) dépend de la précocité du diagnostic, qui permet des traitements curatifs : résection chirurgicale (RH), transplantation hépatique (TH) ou radiofréquence (RF). Les résultats de la RH et de la RF sont équivalents dans des indications bien sélectionnées, et la survie est similaire entre TH et RH pour les CHC précoces, éligibles à la chirurgie. L'utilisation de la RH/RF pour les CHC précoces permet d'éviter des TH futiles. Comme traitement d'attente de la TH, la RF est le plus efficace que la chimioembolisation (CEL) qui est le plus souvent utilisée. Traitement palliatif concernant les CHC intermédiaires, la CEL est couramment utilisée aussi dans les stades précoces, avec de bons résultats. La radioembolisation, réservée initialement aux CHC avancés, montre des résultats précoces prometteurs pour les CHC précoces ou comme traitement d'attente de la TH. Les immunothérapies pourraient avoir une place dans les CHC précoces, surtout en combinaison avec la RF/CEL ou en adjuvant.

Liens d'interêts

A. Pascale déclare avoir des liens d’intérêts avec Bayer.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Alina PASCALE

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Laëtitia FARTOUX

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Olivier ROSMORDUC

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Transplantation
thématique(s)
Foie
Mots-clés