Dossier

Apport de la modélisation pharmacocinétique/ pharmacodynamique en oncologie dans les essais de phase I - La Lettre du Cancérologue, janvier 2016

Mis en ligne le 29/01/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 408,75 Ko)
  • L'arrivée des thérapies ciblées a transformé le paradigme de la recherche de la dose maximale tolérée en phase I. Pour ces médicaments, la définition d'une dose biologiquement active devrait plus justement être ambitionnée.
  • Des méthodes alternatives (fondées sur une approche statistique) de conduite des essais de phase I, autres que le traditionnel schéma “3+3”, permettent une détermination plus fiable et plus précise de la dose maximale tolérée.
  • L'utilisation d'outils de modélisation et de simulation tout au long du développement d'un candidat médicament permet, via un continuum de cycles d'apprentissage et de confirmation, une optimisation de son développement.

Les agents cytotoxiques, les thérapies ciblées, les médicaments antiangiogéniques ou encore leurs associations marquent une évolution dans la prise en charge thérapeutique des patients atteints de pathologie maligne. Parallèlement, du fait de l'arrivée des thérapies ciblées, la conduite du développement clinique de candidats médicaments, mais également les recommandations des autorités de santé évoluent.

auteurs
Dr Quentin CHALRET DU RIEU

Laboratoire de pharmacologie, Institut Claudius Regaud, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Antonin SCHMITT

Pharmacien, Centre Georges-François Leclerc, Dijon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie hématologie,
Pharmacologie
thématique(s)
Pharmacocinétique,
Pharmacodynamie
Mots-clés