Dossier

Contraception, traitements de l'infertilité et THM : quelles spécificités en cas de mutation génétique ?

Mis en ligne le 30/11/2022

Auteurs : C. Rousset-Jablonski

  • Chez les femmes indemnes de cancer et porteuses d'une mutation BRCA1/2, les contraceptions hormonales peuvent être prescrites.
  • Chez les femmes porteuses d'un syndrome de Lynch, il n'existe actuellement aucune contre-indication à l'utilisation des contraceptions hormonales.
  • Chez les femmes porteuses d'une mutation BRCA1/2, les règles de prise en charge de l'infertilité sont les mêmes que pour les femmes de la population générale.
  • Après une chirurgie prophylactique (hystérectomie et annexectomie en cas de syndrome de Lynch, annexectomie bilatérale dans le cas d'une mutation BRCA1/2), un traitement hormonal de la ménopause (THM) peut être proposé aux femmes indemnes de cancer.
  • Chez les femmes ayant un antécédent personnel de cancer du sein, les contraceptions hormonales et le THM sont contre-indiqués.
Liens d'interêts

C. Rousset-Jablonski déclare avoir des liens d’intérêts avec Theramex (symposium et advisory board).

auteur
Dr Christine ROUSSET-JABLONSKI

Médecin
Gynécologie
Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard, Lyon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés