Dossier

Dépistage du cancer du poumon : apport de la biopsie liquide (tests sanguins en oncologie)

Mis en ligne le 31/01/2021

Auteurs : P. Hofman

Le dépistage du cancer du poumon est devenu une réalité dans certains pays dont les États-Unis, mais sa mise en place se discute à ce jour dans d'autres pays, dont la France. Ce dépistage est proposé actuellement en utilisant un scanner thoracique à faible densité. Toutefois cette approche manque à elle seule de sensibilité et de spécificité et pourrait bénéficier d'une approche complémentaire combinée utilisant un test sanguin ou “biopsie liquide” pour la mise en évidence de biomarqueurs précoces en oncologie. C'est dans ce contexte que de nombreuses études ont été réalisées ces dernières années à partir de différents composés présents dans le sang (ADN libre circulant, microARN, cellules tumorales circulantes, exosomes, protéines, anticorps). Des études très récentes ont donné des résultats prometteurs, notamment sur des approches visant à détecter des profils de méthylation sur l'ADN circulant spécifique de certains cancers, dont les cancers pulmonaires, identifiables en particulier à un stade précoce du développement tumoral, parfois encore non détectables par l'imagerie.

Liens d'interêts

P. Hofman déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Paul HOFMAN
Pr Paul HOFMAN

Médecin
Oncologie
Laboratoire de pathologie clinique et expérimentale, CHU, Nice
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie thoracique
thématique(s)
Cancer du poumon
Mots-clés