Dossier

L'effet systémique de la radiothérapie

Mis en ligne le 28/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 4,00 Mo)

Un effet immunoactivateur d'une radiothérapie localisée peut induire une réponse tumorale à distance du site irradié. C'est ce qu'on appelle aujourd'hui “l'effet abscopal”. Les rayonnements ionisants font aujourd'hui partie intégrante de la spirale des traitements immunomodulateurs et des inhibiteurs des checkpoints. Au vu des publications en cours, la radiothérapie pourrait entrer dans le cadre du traitement systémique des maladies cancéreuses métastatiques.

Le traitement curatif du cancer passe par un contrôle local, un contrôle régional et général ou systémique de la maladie. Le contrôle locorégional a toujours été la cible de la radiothérapie soutenue par le dogme radiobiologique des effets locaux directs et indirects des rayons sur le patrimoine génétique des cellules tumorales. Aujourd'hui, les effets locorégionaux de la radiothérapie ne sont pas que vérifiés et admis, ils sont à l'origine d'un effet systémique soutenu et médié par une immunité antitumorale. Ce phénomène est appelé “effet abscopal”. Ce terme a été introduit pour la première fois par R. Mole pour décrire essentiellement les effets de la radiothérapie sur les organes sains à distance du champ d'irradiation. Actuellement, on s'intéresse aux effets antitumoraux à distance ou en dehors de la zone irradiée. La compréhension de ce phénomène passe par la connaissance des interactions et des intrications qui existent entre la tumeur et le système immunitaire de l'hôte, acteur principal de l'effet systémique de la radiothérapie.

auteur
Dr Safia HARBAOUI
Dr Safia HARBAOUI

Médecin
Oncologie
Centre de radiothérapie Hartmann, Levallois-Perret
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés