Dossier

Immunothérapie chez les patients âgés atteints de cancer

Mis en ligne le 31/10/2020

Auteurs : M. Garric, A. Winock, L. Balardy, L. Mourey

Recommandé par 1 personne

Les données d'efficacité et de toxicité des immunothérapies chez les patients âgés reposent ­essentiellement sur des analyses de sous-groupes, car il y a peu d'essais cliniques qui leur soient spécifiquement dédiés. Le profil d'efficacité de l'immunothérapie ne semble pas varier avec l'âge, mais les résultats restent ­hétéro­gènes selon les molécules et les indications. Les effets indésirables immunomédiés ne semblent pas être significativement plus importants chez les sujets âgés, mais leur impact est sans doute plus important lorsqu'ils surviennent dans cette population. Une surveillance et une organisation optimales, comprenant une coopération oncogériatrique, sont nécessaires pour que les immuno­thérapies soient utilisées dans de bonnes conditions chez les patients âgés. De nouveaux essais prospectifs, portant spécifiquement sur cette population, sont attendus pour renforcer ces données.

Liens d'interêts

M. Garric, A. Winock et L. Balardy déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

L. Mourey déclare avoir des liens d’intérêts avec Sanofi, Astellas, Janssen, Ipsen, AstraZeneca, Pfizer et BMS.

Mots-clés