Dossier

Inhibiteurs des points de contrôle de l'immunité : la question de la dose

Mis en ligne le 31/10/2020

Auteurs : I. Korakis, F. Le Louedec, J.P. Delord, C. Gomez-Roca

Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (ICI) ont été développés selon des schémas ­posologiques basés sur le poids corporel en supposant que la clairance est proportionnelle à celui-ci. Cependant, les analyses pharmacocinétiques ont révélé qu'il ne contribuait que de façon marginale à la variabilité ­interindividuelle de la clairance, ce qui a conduit à l'adoption d'une dose fixe. Cette dernière est associée à un changement substantiel des concentrations plasmatiques, néanmoins sans impact clinique apparent sur la ­toxicité et la réponse au traitement. La question de l'allongement de l'intervalle entre chaque dose est au premier plan, et pourrait s'appuyer sur la mesure des concentrations d'ICI chez les patients répondeurs.

Liens d'interêts

I. Korakis et F. Le Louedec déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en ­relation avec ­l’article.

J.P. Delord déclare avoir des liens d’intérêts avec Novartis, Roche/ Genentech, BMS et MSD.

C. Gomez-Roca déclare avoir des liens d’intérêts avec BMS, ­Pierre-Fabre, Eisai, Roche/­ ­Genentech, AstraZeneca et MSD.

auteur
Pr Jean-Pierre DELORD

Médecin
Oncologie
Institut universitaire du cancer de Toulouse Oncopole, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Pharmacologie
Mots-clés