Dossier

Métastases cérébrales et cancer du sein HER2+

Mis en ligne le 28/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 261,14 Ko)
  • Plus d'un tiers des patientes atteintes d'un cancer du sein HER2+ développent des métastases cérébrales au cours de la phase métastatique.
  • L'IRM cérébrale ne doit être prescrite qu'en cas de symptômes évocateurs. La détection et le traitement précoce de métastases cérébrales occultes de cancer du sein HER2+ n'augmentent pas la survie globale.
  • Les traitements locaux par chirurgie et radiothérapie stéréotaxique doivent être envisagés systématiquement quand le nombre de métastases cérébrales est inférieur à 4. L'irradiation encéphalique totale adjuvante après traitement local n'augmente pas la survie globale, et sa toxicité va devenir plus souvent problématique du fait de l'allongement de l'espérance de vie de ces patientes.
  • Les nouvelles thérapies ciblant HER2 (pertuzumab, trastuzumab emtansine) permettent d'améliorer le contrôle extracrânien, et donc la survie globale des patientes porteuses de métastases cérébrales.
  • Dans les essais récents, la survie globale des patientes porteuses de métastases cérébrales était de 2 à 3 ans.
auteurs
Dr Lauriane EBERST

Médecin, Oncologie, Centre Léon-Bérard, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Thomas BACHELOT

Médecin, Oncologie, Centre Léon Bérard, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie neurologie,
Oncologie sénologie
Mots-clés