Cas clinique

Survenue d'un carcinome épidermoïde du larynx sur rhinosclérome : existe-t-il une relation entre les deux ?

Mis en ligne le 18/12/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,83 Mo)
Le rhinosclérome a été décrit pour la première fois par F. von Hebra en 1870, mais ce n'est qu'en 1872 que E. Gerber a déterminé qu'il s'agissait d'une maladie inflammatoire chronique granulomateuse d'évolution progressive. C'est en 1876 que le premier cas de rhinosclérome laryngé a été décrit. Son incidence au niveau du larynx est variable selon les séries. Nous rapportons le cas d'un homme âgé de 55 ans traité pour un rhinosclérome du larynx et qui a présenté, 9 mois après, un carcinome épidermoïde du larynx. Le mécanisme de cette transformation maligne sera discuté à l'aide de la littérature consacrée à ce sujet.
Un patient, âgé de 55 ans, diabétique et hypertendu, bien équilibré sous traitement médical et sans antécédents alcoolotabagiques, consulte en 2005 pour une dysphonie chronique isolée.
L'examen clinique retrouve une lésion suspecte de la corde vocale droite avec un aspect inflammatoire de la bande ventriculaire homolatérale, le reste de l'examen clinique est sans particularités, notamment les fosses nasales et les aires ganglionnaires.
auteurs
Dr Bouchaib HEMMAOUI

Médecin, ORL et chirurgie cervico-faciale, Hôpital militaire Mohamed V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
Dr Noureddine ERRAMI

Médecin, ORL et chirurgie cervico-faciale, Hôpital militaire Mohamed V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie dermatologie,
Oncologie générale,
Oncologie ORL
Mots-clés