Dossier

Top 2 des publications en 2021 dans les adénocarcinomes du pancréas et les cancers des voies biliaires

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : A. Lopez

Après progression sous GEMCIS en cas de CCK avancé, le FOLFOX apporte un gain de SG par rapport aux soins de support. Dans la même indication, l'association 5FU-Nal-IRI, comparée au 5FU seul, offrait des meilleures SSP et SG, sans détérioration de la qualité de vie. Aucune recommandation ne peut être faite pour privilégier le FOLFOX ou le 5FU-Nal-IRI après progression sous GEMCIS en cas de CCK avancé. Dès le diagnostic d'un CCK avancé, en cas de fusions/réarrangements FGFR-2 ou de mutations IDH-1, la prescription respective de pemigatinib et d'ivosidénib est possible dès la 2e ligne. En cas d'ADK pancréatique avancé non progressif après 8 cycles de FOLFIRINOX en 1re ligne, un entretien par 5FU seul avec réintroduction du FOLFIRINOX à progression était associé à un taux de SSP à 6 mois, une SSP médiane et une SG médiane semblables à un traitement par 12 cycles de FOLFIRINOX. La recherche d'une mutation germinale de BRCA 1 ou 2 doit être effectuée dès l'introduction du FOLFIRINOX en 1re ligne, car sa présence doit conduire à la prescription d'olaparib en entretien en cas de maladie non progressive après 4 mois de traitement.

Liens d'interêts

A. Lopez déclare avoir les liens d’intérêts suivants: financement de recherche : Roche ; consulting : Amgen ; orateur : Vifor Pharma, Bayer, Merck et Sanofi ; hospitalité : AbbVie, Amgen, Bayer, MSD, Vifor Pharma, Mundi Pharma, Ipsen et Novartis.

auteur
Dr Anthony LOPEZ
Dr Anthony LOPEZ

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHU, Nancy
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés