Dossier

Traitement adjuvant des cancers du côlon opérés à visée curative : données actuelles et recommandations pour la pratique clinique

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : C. Lepage

Au moment de prescrire une chimiothérapie adjuvante en 2020 chez un patient atteint d'un cancer du côlon opéré à visée curative, il faut considérer :

• pour tous : l'âge physiologique et le statut DPD ;

• pour les cas de stade II :

– la chimiothérapie adjuvante n'a pas fait la preuve de son efficacité,

– avant discussion en RCP, il faut considérer les facteurs de risque incitant à la mise en œuvre d'une chimiothérapie (stade T4, perforé-occlus, nombre de ganglions examinés < 12, tumeur peu différenciée et/ou mucoïde, invasion lymphatique/veineuse/périnerveuse), et ceux n'y incitant pas (MSI, âge, refus du patient) ;

• pour les cas de stade III à bas risque (T1-3 N1), préférer une chimiothérapie par XELOX 3 mois ;

• pour les cas de stade III à haut risque (T4 et/ou N2), préférer une chimiothérapie par FOLFOX 6 mois.

Liens d'interêts

C. Lepage déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Pr Come LEPAGE
Pr Come LEPAGE

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHU, Dijon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie digestif
Mots-clés