Dossier

Les traitements ­périopératoires systémiques des CBNPC en 2022 : quoi de neuf dans les essais ?

Mis en ligne le 30/10/2022

Auteurs : A. Seguin-Givelet, A. Mariolo, G. Boddaert, D. Gossot

Nous voyons une médecine personnalisée se mettre en place dans les cancers bronchiques non à petites cellules opérables localement avancés avec des décisions thérapeutiques fondées sur le profil moléculaire de la tumeur et certains marqueurs témoins d'une probable réponse à certains traitements (PD-L1 notamment). Si l'immunothérapie ou les thérapies ciblées ont transformé le devenir des patients à un stade métastatique, nous ne disposons que des premiers résultats de ces traitements (seuls ou en association avec la chimiothérapie) dans les cancers localement avancés opérables. Ces résultats favorables vont très certainement entraîner des changements dans nos algorithmes de traitement.

Liens d'interêts

A. Seguin-Givelet déclare avoir des liens d’intérêts avec Medtronic, AstraZeneca (speaker et consultant) ; SIVAN, Intuitive, Roche (consultant) ; Ethicon, BMS (speaker).

A. Mariolo et G. Boddaert déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

D. Gossot déclare avoir des liens d’intérêts avec Medtronic, Johnson & Johnson (speaker) ; Delacroix-Chevalier (consultant)

auteurs
Dr Agathe SEGUIN-GIVELET

Médecin, Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, Institut du thorax Curie-Montsouris, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Dominique GOSSOT

Médecin, Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, Institut mutualiste Montsouris, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés