Mise au point

Traitements préopératoires du cancer rectal en 2016

Mis en ligne le 29/01/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 226,53 Ko)
  • L'IRM rectale joue un rôle clé dans la décision thérapeutique.
  • Un traitement néo-adjuvant est recommandé pour les lésions localement avancées.
  • La référence est le protocole CAP 50 associant une radiothérapie externe 3D conformationnelle de 50 Gy à de la capécitabine orale à la dose de 800 mg/m2/12 h.
  • Ce protocole permet un downstaging tumoral et une réduction du risque de récidive locale, mais il n'améliore pas significativement la survie globale ni le taux de préservation sphinctérienne, et il n'empêche pas la diffusion métastatique au niveau hépatique.
  • Les essais cliniques actuels recherchent des facteurs pronostiques moléculaires ou radiologiques qui inviteraient à intensifier la chimiothérapie et/ou la radiothérapie chez les mauvais répondeurs, ou à s'orienter vers une désescalade chez les autres.
auteur
Dr Joseph FABRE
Dr Joseph FABRE

Médecin
Radiothérapie
Centre hospitalier Victor Dupouy, TROYES
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie digestif,
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés