Editorial

Traitement médical de l'insuffisance cardiaque : stratégie séquentielle ou stratégie simultanée ?

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : Pr Philippe Gabriel Steg

Lire l'article complet (pdf / 125,75 Ko)

L'insuffisance cardiaque à fonction systolique abaissée est une affection fréquente, dont le pronostic était très grave et considéré jusqu'à relativement récemment comme aussi grave que celui de nombreux cancers. Cette situation a changé depuis l'avènement de plusieurs classes médicamenteuses dont l'efficacité a été établie, non seulement sur les symptômes et la fonction ventriculaire gauche, mais aussi sur les événements cliniques, notamment les hospitalisations ou décompensations d'insuffisance cardiaque, et, surtout, sur la survie. Désormais, au traitement classique par bêtabloquant ou bloqueur du système rénine-angiotensine (inhibiteur de l'enzyme de conversion ou antagoniste des récepteurs de l'angiotensine), se sont ajoutés successivement les minéralocorticoïdes, l'association sacubitril + valsartan et, plus récemment encore, les inhibiteurs de SGLT2. Toutes ces classes ont démontré, dans des essais cliniques randomisés bien conduits, des bénéfices majeurs sur le pronostic et la survie des insuffisants cardiaques à fonction systolique abaissée.

( ... )

 

Liens d'interêts

P.G. Steg déclare avoir des liens d’intérêts avec Amarin, Bayer, Sanofi, Servier (bourses de recherche) ; Amarin, AstraZeneca, Bayer, Boehringer-Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, Idorsia, MyoKardia, Novartis, Pfizer, Sanofi, Servier (études cliniques, orateur ou consultant).

auteur
Pr Philippe Gabriel STEG
Pr Philippe Gabriel STEG

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Hôpital Bichat, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Infectiologie
thématique(s)
Insuffisance cardiaque