Dossier

Manifestations oculaires et MICI

Mis en ligne le 31/08/2021

Auteurs : A. Cuny, K. Angioi-Duprez

Les atteintes oculaires surviennent dans moins de 10 % des cas lors des MICI. Elles sont liées à la maladie ou iatrogènes. Elles peuvent évoluer parallèlement à la maladie ou non. Le plus souvent, il s'agit d'inflammations oculaires à type d'épisclérite, de sclérite ou d'uvéite. La sécheresse oculaire est souvent rapportée chez les patients atteints de MICI, mais est également très fréquente dans la population générale. Les principaux signes d'alerte sont l'apparition d'une rougeur oculaire, d'une douleur ou une baisse d'acuité visuelle. Actuellement, il n'existe pas de recommandations pour une surveillance ophtalmologique systématique, mais l'existence de manifestations fonctionnelles oculaires survenant dans ce contexte doit amener le patient à consulter rapidement.

Liens d'interêts

A. Cuny et K. Angioi-Duprez déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Alix CUNY

Médecin, Ophtalmologie, CHRU de Nancy, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Karine ANGIOI-DUPREZ

Médecin, Ophtalmologie, CHRU de Nancy, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Hépatologie,
Infectiologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés