Mise au point

Vers la fin des biothérapies intraveineuses : infliximab et védolizumab par voie sous-cutanée

Mis en ligne le 31/08/2021

Auteurs : L. Vuitton

  • L'infliximab (IFX) CT-P13, administré par voie sous-cutanée (s.c.) à la dose de 120 mg toutes les 2 semaines après 2 injections intraveineuses (i.v.) en induction, a montré sa non-infériorité concernant les taux résiduels d'IFX, dans un essai qui le comparait au CT-P13 i.v. dans la rectocolite hémorragique (RCH) et la maladie de Crohn. L'efficacité clinique était similaire à 6 mois et à 1 an pour les 2 voies d'administration. Les taux résiduels médians d'IFX au cours de l'étude étaient supérieurs pour la voie s.c.
  • Un essai de phase III a démontré la supériorité du védolizumab (VDZ) administré par voie s.c. à la dose de 108 mg toutes les 2 semaines après 2 injections i.v. en induction, dans la RCH, par rapport au placebo, et une efficacité clinique, endoscopique et biologique comparable à celle de la forme i.v.
  • L'IFX CT-P13 et le VDZ s.c. sont disponibles et remboursés en France depuis peu chez l'adulte, dans les mêmes indications que leur forme princeps i.v. dans la RCH et la maladie de Crohn.
Liens d'interêts

L. Vuitton déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Amgen, MSD, Ferring, Takeda, Pfizer, Janssen, Celltrion, Mayoli.

auteur
Pr Lucine VUITTON
Pr Lucine VUITTON

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHRU, Besançon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Gastroentérologie,
Infectiologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés