Dossier

Atteinte neurologique et parasitoses

Mis en ligne le 22/09/2017

Auteurs : A. Paugam

Lire l'article complet (pdf / 1,20 Mo)
  • Seules quelques parasitoses ont un tropisme neurologique marqué : paludisme, trypanosome africaine, cysticercose, angiostrongyloïdose, amibiases à amibes libres.
  • Pour certaines parasitoses (toxoplasmose, maladie de Chagas, anguillulose), c'est en cas d'immunosuppression (sida, transplantation, corticothérapie) que les atteintes cérébrales surviennent.
  • Les localisations erratiques des parasites peuvent être à l'origine de formes neurologiques variées (hydatidose, échinococcose alvéolaire, bilharziose).
  • Le diagnostic est difficile à établir en raison de la difficulté à isoler les parasites des lésions.

En Europe, seules quelques parasitoses sont associées à une atteinte neurologique (toxoplasmose, cysticercose). Pour le voyageur, en dehors du paludisme, rares sont les parasitoses ayant un tropisme neurologique marqué (trypanosomes, angiostrongylose). Toutefois, nombre de parasites, en raison de possibles localisations erratiques, peuvent exceptionnellement être responsables d'une sympto matologie neurologique (tableau) .

[ ... ]

Liens d'interêts

A. Paugam déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr André PAUGAM
Dr André PAUGAM

Médecin
Biologie médicale
Hôpital Cochin, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie,
Neurologie,
Oncologie neurologie
thématique(s)
Méningites
Mots-clés