Mise au point

Comment prendre en charge les événements indésirables au cours de la trithérapie contre l’hépatite C ?

Mis en ligne le 26/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 152,42 Ko)

Dans les essais cliniques évaluant le bocéprévir et le télaprévir, en comparaison avec la bithérapie interféron pégylé + ribavirine, les événements indésirables les plus notables sont hématologiques et cutanés.

L’analyse rétrospective des études de phase III du bocéprévir et du télaprévir montre que la diminution de dose de la ribavirine ne semble pas avoir un impact négatif sur la réponse virologique soutenue, surtout quand elle intervient après obtention de l’indétectabilité.

Le profil de tolérance de ces molécules dans cette population est médiocre, comme en témoigne la fréquence élevée des effets indésirables graves. Les patients cirrhotiques peuvent être traités, mais avec prudence et avec un suivi attentif.

Les patients prétraités ayant une cirrhose compensée mais combinant une numération plaquettaire inférieure à 100 000/mm3 et une albumine sérique inférieure à 35 g/l ont un risque élevé de complications graves.

centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Infectiologie
thématique(s)
Hépatite C
Mots-clés