Dossier

La cryptosporidiose, une cause trop méconnue de diarrhée aiguë

Mis en ligne le 26/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,87 Mo)
  • Cryptosporidium, protozoaire pathogène ubiquitaire, est à l'origine d'une diarrhée affectant particulièrement les enfants des pays en développement et les personnes immunodéprimées.
  • L'infection et sa relation avec les problèmes de croissance, la malnutrition et la mortalité par diarrhée restent sous-estimées.
  • L'incidence de la maladie est en augmentation dans les pays industrialisés, en raison surtout d'épidémies liées aux loisirs aquatiques.
  • Les progrès de la biologie moléculaire ont donné de nouveaux éclairages sur l'épidémiologie de la cryptosporidiose.

En France, le diagnostic de cette parasitose, facile à établir quand elle est évoquée, reste rarement porté.

Le vaste réservoir animal, la résistance du parasite dans l'environnement et l'absence de traitement efficace dans toutes les situations cliniques sont des facteurs qui rendent difficile le contrôle épidémiologique de cette maladie.

Longtemps considérée comme une zoonose rare car ne concernant que des personnes exposées dans un contexte professionnel (éleveurs, vétérinaires), la cryptosporidiose émerge à partir de 1983 avec l'épidémie de sida, et depuis le début des années 1990, elle est reconnue comme une cause majeure de diarrhées d'origine hydrique pour être aujourd'hui considérée comme l'une des infections gastro-intestinales les plus fréquentes, pouvant être dévastatrice en termes de morbidité et de mortalité chez les patients à compétence immunologique limitée. En France, il n'existe que très peu de données sur sa prévalence et sur l'impact sanitaire de cette parasitose qui peut pourtant entraîner des séquelles à long terme.

auteur
Dr Gilles GARGALA

Médecin
Biologie des agents infectieux
Rouen
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Infectiologie
Mots-clés