Dossier

Les endocardites infectieuses à hémocultures négatives

Mis en ligne le 31/10/2020

Auteurs : F. Gouriet, C. Eldin

  • L'endocardite infectieuse à hémocultures négatives (EIHN) peut représenter jusqu'à 35 % des causes d'endocardite infectieuse. Les causes des EIHN sont variées, telles que : traitement antibiotique avant la collecte d'hémocultures ; prélèvement d'échantillons sous-optimal ; infection due à des micro-organismes exigeants (par exemple, Streptococcus exigeant sur le plan nutritionnel, HACEK), à des bactéries intra­cellulaires (par exemple, Coxiella burnetii, Bartonella spp.) ou à des organismes non cultivables ou difficiles à cultiver (par exemple, Tropheryma whipplei, mycobactéries, champignons).
  • Les diagnostics différentiels sont les endocardites non infectieuses.
  • Les EIHN doivent bénéficier d'une stratégie exhaustive de diagnostic associée à une prise en charge pluridisciplinaire (cardiologue, infectiologue, microbiologiste, chirurgien, radiologue).
  • Le traitement est empirique (tenant compte de l'aspect communautaire ou nosocomial) ou dépendra de l'étiologie retrouvée.
Liens d'interêts

F. Gouriet et C. Eldin déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Carole ELDIN

Médecin
Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique
Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, Marseille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie,
Cardiologie
thématique(s)
Endocardites
Mots-clés