Tribune

Épidémie de Covid-19 dans les communes isolées de l'Amazonie française : une autre réalité

Mis en ligne le 30/04/2021

Auteurs : Loïc Epelboin, Céline Michaud, Margot Oberlis, Bastien Bidaud, Pauline Naudion, Sébastien Teissier, Lise Dudognon, Clara Fernandes, Charlène Cochet, Cécile Caspar, Fanny Gras, Estelle Jacoud, Mathieu Nacher, Maylis Douine, Véronique Servas, Félix Djossou, Nicolas Vignier, Mélanie Gaillet

La Guyane, territoire européen en Amazonie situé au nord-est de l'Amérique du Sud, nichée entre le Suriname à l'ouest et l'État brésilien de l'Amapá à l'est, a connu une dynamique épidémique bien différente de celle des concitoyens de la France hexagonale. Comme la métropole, la Guyane était confinée dès le 17 mars 2020 alors qu'elle ne comptait qu'une poignée de cas d'infection à SARS-CoV-2. Principalement importés de France et des Antilles, ces cas représentaient une première “vaguelette” guyanaise.

Cependant, à la mi-mai, alors que la France se déconfinait, que les Parisiens se prélassaient le long des canaux dans une atmosphère légère et Covid-free, la deuxième vague, ou plutôt la première “vraie” vague de Covid-19 déferlait sur la Guyane par l'est, par sa frontière poreuse avec le Brésil, représentée par le long fleuve Oyapock. L'épidémie touchait alors de plein fouet l'État de l'Amapá. Elle atteignit successivement, parfois concomitamment, la plupart des communes de Guyane. Une dizaine de milliers de cas sont survenus en quelques semaines, répartis de façon hétérogène sur le territoire. ( ... )

Liens d'interêts

L. Epelboin et al. déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Loïc EPELBOIN
Dr Loïc EPELBOIN

Médecin
Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique
Centre hospitalier Andrée Rosemon, Cayenne, Guyane française
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie
thématique(s)
COVID-19