Dossier

Facteurs et mécanismes de susceptibilité aux gastroentérites à norovirus

Mis en ligne le 26/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,92 Mo)
  • Les norovirus sont une cause majeure de gastroentérite à tous les âges, mais les formes cliniques sont souvent plus sévères aux âges extrêmes, et parfois chroniques chez les immunodéprimés. Des traitements et des vaccins sont actuellement en développement.
  • La susceptibilité aux norovirus est en partie génétiquement déterminée. Elle est liée à l'expression des antigènes tissulaires de groupe sanguin (HBGA) à la surface des cellules intestinales chez les individus sécréteurs (80 % de la population).
  • Les bactéries commensales de l'intestin joueraient également un rôle dans l'infection. H. pylori réactiverait, grâce à sa toxine CagA, l'expression des HBGA chez les individus non sécréteurs, et E. cloacae jouerait un rôle dans l'attachement et la réplication des norovirus dans les lymphocytes B.

Les norovirus (NoV) humains constituent l'une des principales causes de cas sporadiques ou épidémiques de gastroentérite aiguë (GEA) dans le monde, quel que soit le groupe d'âge. Ces petits virus, hautement contagieux et stables dans l'environnement, se transmettent aisément par l'intermédiaire de l'eau et des aliments, ou plus souvent directement de personne à personne selon un mode féco-oral. On estime ainsi que les NoV sont responsables de près de 20 % des cas sporadiques de GEA, de près de 67 % des épidémies d'origine alimentaire et de la majorité des épidémies qui surviennent dans les collectivités (> 90 %).

auteur
Pr Alexis DE ROUGEMONT
Pr Alexis DE ROUGEMONT

Médecin
Virologie
CHU de Dijon-Bourgogne, Dijon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Infectiologie
thématique(s)
Gastro-entérite
Mots-clés