Mise au point

Hépatite C : comment traiter le patient cirrhotique (naïf ou en échec de traitement) ?

Mis en ligne le 26/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 169,65 Ko)

Les trithérapies incluant le télaprévir ou le bocéprévir ont augmenté les chances de guérison des patients ayant une hépatite C de génotype 1.

Le bénéfice est surtout significatif chez les patients F3-F4.

En revanche, les trithérapies ont augmenté la fréquence des effets indésirables : anémie et dysgueusie avec le bocéprévir, anémie, rashs cutanés et troubles digestifs avec le télaprévir

En cas de cirrhose, une albuminémie inférieure à 35 g/l et un taux de plaquettes inférieur à 100 000/m m3 sont des contre-indications à l’instauration d’une trithérapie.

centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Infectiologie
thématique(s)
Hépatite C
Mots-clés