Mise au point

Décortiquons l'intelligence artificielle : à quoi ressemblerait une neurologie digitale ?

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : S. Demuth, P.A. Gourraud

  • L'effondrement du coût de production, de collecte et d'accès aux données de santé inaugure l'ère du “big data”. Avec elle, émerge une nouvelle connaissance émanant du traitement des données massives.
  • La transition numérique de la médecine prolonge l'intuition et l'expérience du neurologue avec des outils numériques, qui facilitent son interaction avec des bases de données. Elle ne le remplace pas, mais renforce son rôle.
  • L'assistance décisionnelle débute avec la visualisation du synopsis des données du patient, et pourrait aller jusqu'à la recommandation de prise en charge.
  • Le courant de la santé centrée sur le patient exploite une modalité émergente de données : celles produites directement par les patients eux-mêmes.
  • Il est important de distinguer les tâches techniques et les tâches intégrées et abstraites, qui sous-tendent le raisonnement clinique. Cela permet de comprendre la différence entre l'intelligence artificielle, où il s'agit de renforcer les capacités décisionnelles du neurologue.
Liens d'interêts

S. Demuth et P.A. Gourraud déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Stanislas DEMUTH

Médecin
Neurologie
CHU, Strasbourg
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Infectiologie
Mots-clés