Dossier

Immunothérapie et effets indésirables endocriniens

Mis en ligne le

Mis à jour le 04/07/2017

Auteurs : P. Campredon, C. Mouly, P. Caron

Des effets indésirables endocriniens sont décrits au cours des immunothérapies, essentiellement hypophysaires avec les anti-CTLA-4 et thyroïdiens avec les anti-PD-1. Les toxicités surrénaliennes sont rares, le diabète sucré est exceptionnel. L'hypophysite, de diagnostic difficile, nécessite une opothérapie substitutive des déficits hypophysaires. L'atteinte thyroïdienne est le plus souvent une thyroïdite inflammatoire. La phase de thyrotoxicose ne justifie, si besoin, qu'un traitement symptomatique. Le passage en hypothyroïdie est fréquent. L'association des immunothérapies augmente la prévalence des effets indésirables. Une relation semble apparaître entre efficacité et effets indésirables endocriniens, justifiant le plus souvent la poursuite de l'immunothérapie.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Mme Pauline CAMPREDON

Interne, Endocrinologie et métabolismes, Hôpital Larrey, CHU, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Céline MOULY

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Hôpital Larrey, CHU, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Philippe CARON

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Hôpital Larrey / CHU Toulouse, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie,
Oncologie générale,
Pharmacologie
thématique(s)
Pharmacocinétique
Mots-clés