Dossier

Optimisation du traitement par bêtalactamines chez le patient de soins critiques – Recommandations communes à la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT) et à la Société française d'anesthésie et réanimation(SFAR)

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : R. Guilhaumou, M. Garnier

  • Afin d'optimiser le traitement par bêtalactamines chez le patient de soins critiques, il est proposé :
    - de prendre en compte les multiples sources de variabilité pharmacocinétique dans cette population ;
    - de considérer comme cible thérapeutique une concentration plasmatique libre de bêtalactamines d'entre 4 et 8 fois la concentration minimale inhibitrice (CMI) de la bactérie incriminée pendant 100 % de l'intervalle de dose (% fT ≥ 4 à 8 × CMI à 100 %) ;
    - d'utiliser la perfusion continue ou prolongée chez les patients les plus sévèrement atteints, en cas de CMI élevée de la bactérie incriminée ou d'infection à bacilles à Gram négatif non fermentants, et/ou en cas d'infection respiratoire basse ;
    - d'utiliser le suivi thérapeutique pharmacologique afin d'améliorer l'atteinte de l'objectif PK-PD.
Liens d'interêts

R. Guilhaumou déclare avoir des liens d’intérêts avec MSD, Sanofi et Pfizer (frais de déplacement).

M. Garnier déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article. 

centre(s) d’intérêt
Pharmacologie,
Infectiologie
thématique(s)
Pharmacodynamie
Mots-clés