Dossier

Polyarthrite rhumatoïde : aspects cliniques et physiopathologiques

Mis en ligne le 31/01/2021

Auteurs : C. Daien

  • Les modifications de perméabilité intestinale précèdent l'apparition des arthrites soutenant l'hypothèse d'un rôle physiopathologique du microbiote intestinal dans la PR.
  • Près de 50 % des sujets arthralgiques ACPA+ avec synovites infracliniques ne développent pas d'arthrite clinique après 1 et 3 ans de suivi.
  • Une alimentation saine diminue le risque de développer une PR.
  • Les sujets ACPA+ à risque ou ayant une PR ont des lymphocytes B pulmonaires ACPA+ avec un profil identique à celui des articulations et un potentiel pathogène sur différentes cibles (neutrophiles, fibroblastes, macrophages).
  • Les patients atteints de PR ont un risque augmenté d'atteinte pulmonaire restrictive mais également obstructive, avec des atteintes plus sévères, indépendamment de leur statut tabagique.
Liens d'interêts

C. Daien déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Abivax, BMS, MSD, Fresenius Kabi, Galapagos, Roche, Chugai, Novartis, Pfizer, Sandoz, Lilly, Sandoz.

auteur
Pr Claire DAÏEN
Pr Claire DAÏEN

Médecin
Rhumatologie
Hôpital Lapeyronie, CHU, Montpellier
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Polyarthrite rhumatoïde
Mots-clés