Mise au point

Recommandations sur les effets osseux des inhibiteurs de l'aromatase

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : F. Debiais

  • Les traitements par inhibiteurs de l'aromatase prescrits au cours du cancer du sein ont modifié le pronostic de cette affection, mais peuvent entraîner une perte osseuse liée à une majoration de la carence estro­génique et augmenter le risque de fractures.
  • Il est important qu'au début d'un traitement par inhibiteur de l'aromatase, ces patientes aient une évaluation osseuse ainsi qu'une prévention des facteurs de risque de fractures ; la décision d'un traitement anti­ostéo­porotique dépendra de l'existence de fractures par fragilité osseuse, de facteurs de risque associés, des résultats de la mesure de la DMO.
  • Des recommandations françaises de stratégies pour la prévention et le traitement de l'ostéoporose induite par les traitements adjuvants du cancer du sein viennent d'être publiées, qui ont pour but d'améliorer la prise en charge de ces patientes et de limiter les conséquences fracturaires de la perte osseuse induite par ces traitements.
Liens d'interêts

F. Debiais déclare avoir des liens d’intérêts avec Abbott, Alexion, Amgen, BMS, Expanscience, Lilly, MSD, Pfizer, Roche, Novartis (interventions ponctuelles : honoraires en tant qu’expert ou orateur pour les laboratoires).

auteur
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés