Dossier

Rôle de l'imagerie dans la pathologie du tendon du long biceps

Mis en ligne le 15/12/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 4,03 Mo)
  • Le rôle principal de l'imagerie est de définir le cadre nosologique et de diagnostiquer les lésions associées aux pathologies du biceps.
  • L'échographie est la méthode la plus performante pour analyser la portion verticale du biceps.
  • En imagerie en coupes : une exploration du tendon du long biceps doit être réalisée en légère rotation externe ; le plan sagittal est le meilleur plan pour analyser la portion horizontale du biceps.
  • L'imagerie méconnaît la simple inflammation tendineuse.
  • L'arthro-IRM est la méthode la plus performante pour analyser la poulie de réflexion du tendon du long biceps et détecter les formes mineures d'instabilité.
  • L'imagerie est plus performante que l'arthroscopie pour le diagnostic d'instabilité bicipitale.
Liens d'interêts

Les auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Pr Alain BLUM

Médecin, Imagerie médicale, Service d’imagerie Guilloz, CHU, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Adrien JACQUOT

Médecin, Chirurgie orthopédique et traumatologique, Centre chirurgical Émile-Gallé, CHU, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Pedro TEIXEIRA

Médecin, Imagerie médicale, Service d’imagerie Guilloz, CHU, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr François SIRVEAUX

Médecin, Chirurgie orthopédique et traumatologique, Centre chirurgical Émile-Gallé, CHU, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Daniel MOLÉ

Médecin, Chirurgie orthopédique et traumatologique, Centre chirurgical Émile-Gallé, CHU, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés