Editorial

Spondyloarthrite ou fibromyalgie ?

Mis en ligne le 30/03/2018

Auteurs : Pr Daniel Wendling

Lire l'article complet (pdf / 88,75 Ko)

Poser cette question peut sembler saugrenu en première analyse, tant les deux affections paraissent différentes. En effet, la spondyloarthrite est connue et définie de longue date, même si ses contours se sont modifiés avec l'arrivée de nouveaux critères de classification, permettant du même coup l'officialisation des formes non radiographiques de spondyloarthrite axiale, pour lesquelles les éléments objectifs d'inflammation peuvent être absents. La spondyloarthrite est caractérisée par la fréquence de l'atteinte axiale et des enthèses, la possibilité de manifestations extra-articulaires telles l'uvéite ou l'entérocolopathie inflammatoire, et des signes généraux tels que l'asthénie. La fibromyalgie est une entité plus récente, caractérisée par des douleurs chroniques diffuses, avec des points douloureux électifs sur les insertions tendino-périostées (ce qui la rapproche du concept d'enthèse), et par des manifestations extra-articulaires (troubles du sommeil, colopathie), surtout l'asthénie.

Les rhumatologues l'ont constaté depuis longtemps, la fibromyalgie est fréquente dans la population générale : sa prévalence est estimée entre 2 et 7 % (1, 2), donc bien supérieure à celle des spondyloarthrites, évaluée entre 0,2 et 1 %. Statistiquement, il y a par conséquent plus de “chances” d'être en présence d'une fibromyalgie que d'une spondyloarthrite face à un tableau algique diffus avec points douloureux sur les insertions tendineuses et asthénie marquée. Le diagnostic n'est pas toujours simple, en particulier lorsque les éléments objectifs d'imagerie ou d'inflammation biologique font défaut dans certaines formes non radiographiques (cf. supra). La fibromyalgie peut mimer la spondyloarthrite : douleurs diffuses, en particulier axiales, douleur à la palpation des enthèses, troubles du sommeil avec réveils nocturnes, asthénie globale à prédominance matinale (pouvant donner le change avec un dérouillage). La distinction entre enthésite et douleur locale de fibromyalgie n'est pas aisée (3). Pour peu que HLA - B27 soit présent (comme chez 8 % de la population générale caucasoïde), l'atteinte est classée à tort comme une spondyloarthrite.

La fibromyalgie est également fréquemment observée chez les patients atteints de spondyloarthrite. Plusieurs études utilisant soit les critères de classification ACR dans leurs différentes versions, soit le questionnaire de dépistage FiRST, rapportent une prévalence de fibromyalgie au cours de la spondyloarthrite entre 14 et 22 %, donc supérieure à celle de la population générale (1, 4-6). Cette fréquence est également observée dans d'autres rhumatismes chroniques (polyarthrite rhumatoïde, lupus, rhumatisme psoriasique, syndrome de Sjögren, et même arthrose) [2].

Dans le même temps, la spondyloarthrite est fréquente au cours de la fibromyalgie. Un travail récent mené sur une centaine de fibromyalgies non sélectionnées retrouve en effet 8 % de sacro-iliites à l'IRM et 10 % de patients remplissant les critères ASAS de spondyloarthrite axiale (7).

La fibromyalgie interfère avec l'évaluation de l'activité de la maladie (8) [inflammatoire, fonctionnelle, qualité de vie] : les patients atteints de spondyloarthrite et ayant également une fibromyalgie ont des scores BASDAI, BASFI et ASQoL significativement plus sévères, et une fréquence plus élevée d'enthésite (1). La présence d'une fibromyalgie pourrait réduire la réponse thérapeutique, en particulier aux biomédicaments anti-TNF : moindre pourcentage de patients en réponse ASAS 40 après 3 mois de traitement (9), taux de maintien du premier anti-TNF plus faible, pourcentage de rotation significativement plus élevé (1). Il ne s'agit donc ni d'une exclusion ni d'un simple diagnostic différentiel, mais bien d'une possible association. Celle-ci pourrait être sous-tendue par un état de sensibilisation périphérique et centrale induite par la douleur et/ou l'inflammation chronique, à l'origine d'une sensation de douleur amplifiée, de fatigue, de troubles du sommeil (2)

Cette possibilité d'association spondyloarthrite-fibromyalgie est à prendre en compte dans la conduite du diagnostic et de l'évaluation de la spondyloarthrite. Il convient, par ailleurs, de ne pas méconnaître une spondyloarthrite devant un tableau de fibromyalgie.

Références

1. Bello N, Etcheto A, Béal C, Dougados M, Moltó A. Evaluation of the impact of fibromyalgia in disease activity and treatment effect in spondyloarthritis. Arthritis Res Ther 2016;18:42.

2. Mease PJ. Fibromyalgia, a missed comorbidity in spondyloarthritis : prevalence and impact on assessment and treatment. Curr Opin Rheumatol 2017;29(4):304-10.

3. Marchesoni A, De Marco G, Merashli M et al. The problem
in differentiation between
psoriatic-related polyenthesitis and fibromyalgia. Rheumatology (Oxford) 2018;57(1):32-40.

4. Fan A, Pereira B, Tournadre A et al. Frequency of concomitant fibromyalgia in rheumatic diseases: monocentric study of 691 patients. Semin Arthritis Rheum 2017;47(1):129-132.

5. Wendling D, Prati C. Spondyloarthritis and fibromyalgia : interfering association or differential diagnosis? Clin Rheumatol 2016;35(9):2141-3.

6. Macfarlane GJ, Barnish MS, Pathan  E et al. The co-occurrence and characteristics of patients with axial spondyloarthritis who meet criteria for fibromyalgia : results from a UK national register (BSRBR-AS). Arthritis Rheumatol 2017;69(11):2144-50.

7. Ablin JN, Eshed I, Berman M et al. Prevalence of axial spondyloarthritis among patients with fibromyalgia:
a magnetic resonance imaging study with application of the assessment of spondyloarthritis international society classification criteria. Arthritis Care Res (Hoboken) 2017;69(5):724-9.

8. Wach J, Letroublon MC, Coury F, Tebib JG. Fibromyalgia in spondyloarthritis: effect on disease activity assessment in clinical practice. J Rheumatol 2016;43(11):
2056-63.

9. Molto A, Etcheto A, Gossec L et al. Evaluation of the impact of concomitant fibromyalgia on TNF alpha blockers’ effectiveness in axial spondyloarthritis: results of a prospective, multicentre study. Ann Rheum Dis 2018;77(4):533-40.

Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Daniel WENDLING
Pr Daniel WENDLING

Médecin
Rhumatologie
Hôpital Jean-Minjoz, CHRU, Besançon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Spondyloarthrite
Mots-clés