Dossier

Le Covid long de l'enfant : ça existe vraiment ?

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : I. Hau, V. Hentgen, Cohen

  • Dès la fin de la première vague épidémique de Covid-19, la persistance (ou la réapparition) de symptômes plusieurs semaines ou plusieurs mois après les premières manifestations de la maladie a été décrite. On dénombre ainsi plus de 20 % des patients adultes après 5 semaines et plus et plus de 10 % des patients après 3 mois [1]. De plus, environ 40 % des patients auraient encore au moins 1 signe fonctionnel persistant à 12 mois [2]. Le caractère polysympto­matique, invalidant et fluctuant des manifestations cliniques a généré des interrogations et des inquiétudes, évoquant la notion de « Covid long ».
    Le terme de « symptômes prolongés à la suite d'un Covid-19 » tend à remplacer le ­précédent.
  • Si les enfants infectés par le SARS-CoV-2 sont généralement asymptomatiques ou développent une maladie bénigne avec de faibles taux ­d'hospitalisation, des symptômes post-Covid ont aussi été décrits, dans une proportion ­néanmoins beaucoup moins importante que chez l'adulte.
Liens d'interêts

I. Hau, V. Hentgen et R. Cohen déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Isabelle HAU

Médecin, Pédiatrie, CHI de Créteil, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Véronique HENTGEN

Médecin, Pédiatrie, Centre hospitalier de Versailles, Le Chesnay, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Robert COHEN

Médecin, Pédiatrie, CHI de Créteil, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
thématique(s)
Covid-19