Revue de presse

Vitamine A en prévention de la maladie du greffon contre l’hôte dans une population pédiatrique

La maladie du greffon contre l’hôte (GVH), en particulier dans sa forme digestive, est source de morbidité et de mortalité majeure après allogreffe de cellules souches hémato­poïétiques. La vitamine A est impliquée dans l’homéostasie immunitaire du tube digestif, notamment via l’induction d’un phéno­type tolérant des cellules dendritiques résidentes [1]. Ces cellules persistent après l’allogreffe et présentent les antigènes du soi aux cellules…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

B. Le Calvez déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.