Revue de presse

Romidepsine et CHOP dans les lymphomes T folliculaires helper : une 1re ligne trop rapidement évincée ?

Les lymphomes T périphériques (PTCL) représentent 10 à 15 % des lymphomes non hodgkiniens, parmi lesquels les lymphomes T nodulaires sont majoritaires. Ils se divisent en différents groupes : les lymphomes T périphériques NOS (PTCL NOS), les lymphomes T anaplasiques à grandes cellules (ALCL) et les lymphomes T folliculaires de type ­helper (TFH). Ce dernier groupe se caractérise par un profil mutationnel et une expression phénotypique communs, rassemblant les types…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

R. Cazabat déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.