Dossier

Outils de suivi et réseaux, retour d’expérience : déploiement en pratique d’Onco’Link sur un territoire

  • L’accompagnement des patients sous anticancéreux oraux est proposé via un réseau ville-hôpital consolidé.
  • L’expertise des infirmiers de coordination est indispensable dans le suivi de la tolérance des patients sous anticancéreux oraux.
  • La sécurisation de la prise en charge médicamenteuse est établie par la présence de pharmaciens hospitaliers dans le parcours de soins.
  • Un virage numérique dans la prise en charge des patients en ambulatoire voit le jour.

La lutte contre le cancer est devenue une des priorités nationales depuis quelques années. Les Plans cancer qui se sont succédé ont permis la mise en place de mesures qui permettent l’amélioration de la prise en charge des patients, notamment via des mesures de dépistage. Cependant, le virage ambulatoire induit par l’essor des anticancéreux oraux (ACO) a mis en exergue la nécessité d’une meilleure coordination entre les professionnels de santé et un renforcement du lien entre la ville et ­l’hôpital. De plus, depuis la sortie des recommandations de la Société française de pharmacie oncologique…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

M. De Oliveira Lopes, M. Harry, N. Cassou, C. Partant et R. Corre déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.