Dossier

Latéralité dans le cancer colorectal métastatique : où en sommes-nous ?

  • Les cancers du côlon droit ont de plus mauvais pronostics que les cancers du côlon gauche.
  • Les cancers du côlon droit sont moins sensibles aux anticorps anti-EGFR que les cancers du côlon gauche.
  • La latéralité est un “surrogate” marqueur d’anomalies moléculaires non recherchées en routine.
  • Les mutations de AKT1, EGFR (ECD), HER2, MAP2K1, PTEN, PIK3CA (exon 20), les amplifications de HER2 ou MET, et les gènes de fusion impliquant ALK/ROS1/NTRK1-3/RET sont des altérations de résistance aux anticorps anti-EGFR.

Chez les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRm), les stratégies thérapeutiques de 1re ligne sont actuellement définies selon les caractéristiques du patient (âge, état général, comorbidités), de la maladie (résécabilité des métastases, symptômes) et les anomalies moléculaires de la tumeur (phénotype dMMR/MSI (MMR déficient/microsatellites instables), mutations RAS et BRAF) [1]. Au début des années 2010,…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

J.B. Bachet déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Amgen, Acobiom, Bayer, BMS, GSK, Merck, MSD, Pierre Fabre, Sanofi, Servier, Takeda et Viatris.