GRIO

Le lait : bon diable ou mauvais apôtre ?

Mis en ligne le 20/05/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 113,63 Ko)

Le lait de vache fait régulièrement l'objet d'attaques l'accusant d'être la cause de très nombreux maux et problèmes de santé parmi lesquels figurerait une augmentation du risque de fractures.

On est tout d'abord frappé par la discordance, dans la littérature scientifique concernant le lait et la santé osseuse, entre les études expérimentales et les études épidémiologiques. Ainsi, chez les enfants prépubères, une supplémentation en lait freine la sécrétion de parathormone et réduit le niveau de remodelage osseux tout en procurant un gain plus important de densité minérale osseuse (DMO). Inversement, une faible consommation de lait pendant l'enfance s'accompagnera d'une DMO plus basse chez les femmes ménopausées et préménopausées. Cet effet bénéfique du lait sur la DMO est également observé lorsque la consommation de lait a lieu après la ménopause.

auteur
centre(s) d’intérêt
Endocrinologie,
Rhumatologie
thématique(s)
Nutrition,
Ostéoporose
Mots-clés