Dossier

Rôle et intérêt de la nutrition dans la stéatose hépatique

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : J.M. Lecerf

  • Le rôle de la nutrition, de l'obésité et du microbiote dans la genèse de la stéatose hépatique et de la stéatohépatite non alcoolique est établi sur la base de nombreux arguments physiopathologiques et cliniques.
  • Une amélioration peut être observée grâce à une perte de poids (si nécessaire) obtenue par une réduction de l'apport énergétique provenant notamment des glucides (particulièrement du fructose), des lipides avec une substitution partielle des acides gras saturés par les acides gras polyinsaturés.
  • Une supplémentation en acides gras polyinsaturés oméga 3 est utile, de même que la consommation de fibres prébiotiques et la prise de probiotiques, l'association entre les 2 étant désignée sous le terme de symbiotique. Les polyphénols, le thé et le café ont également des effets positifs.
Liens d'interêts

J.M. Lecerf déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en ­relation avec cet article.

auteur
Dr Jean-Michel  LECERF
Dr Jean-Michel LECERF

Médecin
Endocrinologie et métabolismes
Institut Pasteur, Lille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Endocrinologie
thématique(s)
Nutrition
Mots-clés