Dossier

Toxicités et prise en charge

Mis en ligne le 30/04/2019

Auteurs : F. Rabian, N. Boissel

  • L'arrivée récente des CAR-T cells dans l'arsenal des immunothérapies est très prometteuse. L'activation et l'expansion de ces cellules T modifiées peuvent cependant être responsables de complications fréquentes, potentiellement graves, voire létales, comme le syndrome de relargage cytokinique (SRC) ou une neurotoxicité. La prise en charge des patients nécessite une coordination étroite entre les services d'hématologie et de réanimation médicale, afin d'éliminer les diagnostics différentiels, notamment infectieux, de mettre en place les thérapeutiques spécifiques anti-inflammatoires (anticytokiniques, stéroïdes), et d'optimiser la prise en charge des défaillances d'organe. Les effets indésirables au long cours sont marqués par des cytopénies prolongées, notamment observées chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique, et des épisodes infectieux en raison de causes multiples d'immunodépression, notamment une hypoplasie lymphocytaire B. L'objectif de cet article est de faire le point sur les connaissances actuelles des effets secondaires des CAR-T cells ainsi que les recommandations guidant leur prise en charge thérapeutique.
Liens d'interêts

F. Rabian déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

N. Boissel déclare avoir des liens d’intérêts avec Novartis.

auteurs
Dr Florence RABIAN

Médecin, Hématologie, Unité AJA, hôpital Saint-Louis , Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Nicolas BOISSEL

Médecin, Hématologie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
Mots-clés