Dossier

Traitements de 1re ligne des CBNPC avancés en l'absence d'addiction oncogénique : l'avènement des immuno­thérapies

Mis en ligne le 31/05/2020

Auteurs : S. Brosseau, J. Pluvy, V. Gounant, G. Zalcman

  • Huit essais randomisés de phase III montrent la supériorité de l'immunothérapie, simple si PD-L1 tumoral > 50 %, ou double quel que soit le PD-L1, ou associée à la chimiothérapie quel que soit le PD-L1, sur la seule chimiothérapie, en 1re ligne de traitement des CBNPC métastatiques.
  • Deux enregistrements et remboursements en France ont déjà été obtenus pour ces traitements, un 3e devant suivre prochainement pour les cancers épidermoïdes et d'autres sont attendus pour 2021.
  • La simple comme la double immunothérapie s'avèrent moins toxiques que les chimio-immunothérapies.
  • La survie à long terme des patients traités par immunothérapie en 1re ligne a été multipliée par 3 par rapport à la chimiothérapie, avec 15 à 20 % de patients vivants à 5 ans.
  • Le plafond de verre actuel est une survie à 2 ans de 40 % pour les patients avec tumeur PD-L1 positive, 45 à 50 % pour ceux dont la tumeur exprime fortement le PD-L1, avec des médianes de survie globale de 17 à 22 mois.
Liens d'interêts

G. Zalcman déclare avoir reçu des honoraires pour des activités de conseil, ou des invitations à des congrès internationaux (ASCO®, ESMO, ERS, WCLC) à titre personnel, des laboratoires MSD, Astra-Zeneca, BMS, Lilly, Pfizer, Roche, Inventiva, Paredox Therapeutics, et à titre collectif, versés à la Fondation pour la recherche de l’AP-HP, des laboratoires MSD, Astra-Zeneca, BMS, Lilly, Pfizer, Roche, Boehringer-Ingelheim pour des activités didactiques, de conseil ou d’investigateur d’essais cliniques, sans lien avec le présent article.

V. Gounant a reçu des honoraires à titre personnel des laboratoires MSD, Boehringer, Chugai, Novartis, des honoraires et un soutien non financier des laboratoires AstraZeneca, Roche et BMS, sans lien avec le présent article.

S. Brosseau et J. Pluvy déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteurs
Dr Solenn BROSSEAU

Médecin, Pneumologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Valérie GOUNANT

Médecin, Pneumologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Gérard ZALCMAN

Médecin, Pneumologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie thoracique
Mots-clés