Dossier

Le diagnostic précoce du cancer du pancréas est-il possible ?

Mis en ligne le 19/10/2018

Mis à jour le 02/11/2018

Auteurs : N. Williet, J.M. Phelip

Le développement de stratégie de dépistage du cancer du pancréas paraît nécessaire. Le bénéfice-risque des imageries coûteuses et semi-invasives (IRM, échoendoscopie) dans les formes familiales ou génétiques de ce cancer reste néanmoins débattu. Le développement d'un biomarqueur capable d'identifier par un test simple les patients atteints de ce cancer avant imagerie paraît donc nécessaire. Mais ce marqueur n'existe pas aujourd'hui car il doit obligatoirement avoir une spécificité de 100 %. Bien qu'abondante, la littérature reste globalement de faible qualité même en ce qui concerne l'étude du protéosome, de l'ADN, des microARN, des cellules tumorales circulantes, et de la métabolomique. D'autres procédés obtiennent des résultats encourageants (détection de l'exosome exprimant le Glypican-1, et l'imagerie moléculaire) mais restent inaccessibles en pratique courante. La solution est peut-être dans l'évaluation de biomarqueurs simples dont la valeur ne serait pas corrélée à la masse tumorale mais liée à des épiphénomènes du cancer (diabète, thrombose) qui parfois précèdent son diagnostic plus d'un an avant.

Liens d'interêts

N. Williet déclare avoir des liens d’intérêts avec Sanofi, Shire.

J.M. Phelip déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, Merck, Bayer, Amgen, Sanofi, Servier, Novartis, MSD.

auteurs
Dr Nicolas WILLIET

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Marc PHELIP

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Nord, CHU de Saint-Étienne, Saint-Priest-en-Jarez, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Oncologie digestif
thématique(s)
Pancréas
Mots-clés